Télétravail et printemps à Tokyo

Le confinement suit son rythme de croisière à Tokyo où le nombre de personnes infectées au covid-19 a fortement augmenté mais pas explosé non plus semble t-il.

Je remarque que de plus en plus de personnes sont en télétravail. Comment je sais cela ? Plus de pères jouent avec leurs enfants devant chez eux où dans le parc le plus proche. Vous imaginiez des japonais malades de travail ? Disons que la maison ne semble pas être l’endroit pour cette maladie. Et c’est peut-être bien ainsi. L’image habituelle des passants de l’après-midi, c’est plutôt des femmes au foyer et des personnes retraitées. Là, j’ai l’impression que tout le monde est au ralenti, avec un peu de crainte et une attention particulière à ne pas se retrouver nez à nez avec quelqu’un, mais tranquille et finalement, on s’habitue à cet état de fait.

Une nouvelle mode semble naître : celles des masques confectionnés à la main avec des tissus aux motifs colorés et originaux ou par des entreprises diverses telles que Kamakura shirt, fabricant de chemises qui s’est mis à la vente en ligne de masques, alors que ses boutiques sont fermées. Voir leurs masques ici.

Du coup, tous les jours ressemblent un peu au weekend. Les gens font leurs courses à n’importe quelle heure de la journée, souvent en famille car les enfants ne vont pas à l’école non plus. et le weekend, les rues commerçantes de proximité sont animées d’un monde qui a déserté les grands centres, dont de nombreuses enseignes ont d’ailleurs fermé leurs portes jusqu’au 06 mai, date officielle de l’état d’urgence pour le moment. Ça fait un peu peur. Tout le monde ou presque porte un masque, évite le contact rapproché, mais se rassemble dans les parcs et les rues commerçantes.

Rue commerçante de Musashi-Koyama, dimanche après-midi 19 avril

Le gouvernement a décidé de verser une aide financière de 100000 yen par personne à tous les japonais et résidents étrangers qui payent leurs impôts au Japon. Pour le coupes mariés et les familles avec enfants, le montant diffère. Je ne comprends pas très bien le sens de cette aide. Je connais des personnes en freelance dont l’activité a subi un arrêt net et qui en ont bien besoin. On sait aussi que les restaurateurs souffrent financièrement en ce moment. Mais pourquoi le distribuer à tous ? Une collègue (japonaise) m’a dit que c’était pour nous faire rester à la maison, ce que je n’ai pas bien compris non plus.

Chez moi, sur la table du salon, nous sommes deux en télétravail. J’entends les meetings en ligne de ma femme et elle entend les miens. On fait la lessive et les courses pendant les pauses et presque jamais d’heures supplémentaires. C’est un rythme un peu étrange pour nous qui habitons Tokyo. Plus de transports, des bruits d’enfants tous les après-midi et une douceur printanière, en dépit des jours de pluie intense récents, qui s’impose peu à peu.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s